Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Echos de Bozel et ValVanoise

Les élus de ValVanoiseTarentaise ne veulent pas fusionner avec d'autres Comcom.

6 Juillet 2016 , Rédigé par Bernard Fraissard Jean Kerrien Publié dans #ValVanoiseTarentaise

Les élus de ValVanoiseTarentaise ne veulent pas fusionner avec d'autres Comcom.

Lors de leur réunion du 27 Juin 2016, les conseillers communautaires ont discuté de l'avenir de la Comcom ValVanoiseTarentaise . Le président a fait part du désir d'autres Comcom de Tarentaise de proposer la fusion de l'ensemble des 5 Comcom dès 2018.

Ce sujet important était l'objet du dernier point à l'ordre du jour .

 

 Aussi,l'absence des 5 conseillers communautaires représentant Saint Bon à cette réunion est surprenante. Ils avaient bien sur un bon alibi. A la même heure ils assistaient à une séance du conseil municipal de Saint Bon,  importante,  puisqu'ils  devaient y voter la fusion avec La Perrière.

 

Cependant , le calendrier des réunions 2016 de Comcom étant connu depuis le début de 2016, n'était il pas envisageable de fixer à une autre date de Juin la réunion du conseil municipal de Saint Bon?

 

Le président de ValVanoiseTarentaise devait assister le lendemain à une réunion au sujet de l'avenir des Comcom de Tarentaise.Il a voulu avoir l'avis de l'ensemble des élus. Aussi avait il demandé au maire de Saint Bon son avis par écrit, à défaut de sa présence à la réunion. Dans cette lettre lue au cours de la réunion , le maire de Saint Bon a nettement pris position pour la poursuite de la Comcom ValVanoiseTarentaise dans le même périmètre jusqu'à 2020.

 

L'ensemble des élus ont approuvé ses arguments et refusé tout changement jusqu'à la fin de leur mandat en 2020. Les difficultés actuelles avec nos voisins (gestion du service des eaux, école de musique gérée par Moutiers et dont le coût pour ValvanoiseTarentaise a augmenté de plus de 50 % en 3 ans…), ainsi que les ambitions personnelles de certains de nos voisins, se voyant déjà aux commandes d'une "Super" Comcom de Tarentaise, tout cela ne les incite pas à hâter un rapprochement.

« Ce sera aux électeurs de se prononcer dans 4 ans lors des prochaines élections » a t il été dit.

Un bon point pour la démocratie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article