Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Echos de Bozel et ValVanoise

Le « TROU NOIR » DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE DE TARENTAISE !

1 Décembre 2015 , Rédigé par Bernard Fraissard Publié dans #Aménagement

Le « TROU NOIR » DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE DE TARENTAISE !

 

 

A la fin de la réunion publique du 13 Novembre sur le SCOT, l’assistance fut invitée à poser des questions.

Il y en eut qu’UNE, portant sur l’ACCÈS en Tarentaise, et en particulier sur un projet de tunnel « Notre-Dame / St Marcel », qui aurait eu le mérite de partager les flux 3 Vallées / Haute Tarentaise, évitant le verrou de Moutiers.

Aux premières loges de ce problème, le Maire d’Aigueblanche faisait alors état d’un projet plus urgent : celui du DOUBLEMENT du TUNNEL DE PONSERAND, étant donnés les RISQUES de chutes de blocs sur la partie aérienne de la 2 X 2 voies, et leurs conséquences potentiellement désastreuses sur le trafic !

Son ton était grave, l’inquiétude palpable.

 

Pourquoi donc « ce sujet sensible » était-il resté en retrait dans l’exposé et les préconisations du SCOT ? La plupart des réalisations prévues pour une « mobilité efficace » apparaissant pour le coup comme des aménagements « cosmétiques » ?

 

Avait-on bien conscience DU RISQUE PRIS par la Tarentaise en cas de récidive des chutes de blocs dans les gorges de Ponserand, que les aménagements de la période olympique n’ont pas totalement bannis ?

Qu’on en juge par cet extrait :

« Les autres projets relevant de l'Etat : l'aménagement de la RN 90

Soumise à de fortes variations de trafic liées a` la desserte des stations de ski, la Route Nationale 90 arrive souvent à saturation lors des périodes hivernales. De plus, elle est soumise à d'importants risques de chutes de blocs. Des aménagements sont donc nécessaires, tant pour fluidifier le trafic que pour le sécuriser.

La sécurisation des gorges de Ponserand :

L'aménagement proposé s'inscrit dans la continuité de la mise à 2x2 voies de la RN 90 entre Albertville et Moutiers réalisée avant les Jeux Olympiques d'Albertville de 1992. Dans le secteur de Ponserand, la route existante a été conservée pour le sens montant et un tunnel à 2 voies de 1 370 m a été réalisé pour le sens descendant. Sa mise en service est intervenue en 1990. La RN 90 a été classée en route express. Un itinéraire de substitution de faible largeur (RD 1090) longe le sens montant de la RN 90 et relie Aigueblanche à Moutiers pour les usagers qui n'ont pas accès à la route express. Le trafic sur la RN 90 est en augmentation régulière. Il approche les 30 000 véhicules/jour au droit de l'aménagement et des pointes exceptionnelles de trafic sont fréquemment constatées pendant la période hivernale.

Des travaux de protection ont été réalisés depuis 1990 pour protéger la chaussée montante contre les chutes de blocs (implantation de filets, pose de grillages sur la falaise du Siboulet, réalisation d'un merlon de protection). Toutefois, la route reste exposée à des risques importants. L'évènement le plus grave intervenu en 1998 a conduit à la fermeture de la sortie Moutiers Nord pendant un an et demi (viaduc endommagé). Ces risques ont fait l'objet de plusieurs études et compte-tenu des énergies en cause (les volumes peuvent atteindre 100 à 200 m3), seules des solutions d'évitement lourdes, de type passage en tunnel, tranchée couverte ou viaduc, permettraient de sécuriser la route. La rive gauche de l'Isère présente un niveau de risque comparable à la rive droite.

Le doublement du tunnel de Ponserand est donc envisagé depuis plusieurs années ».

 

Le même rapport note qu’il n’y aurait pas « de Projets d'Intérêt Général en Tarentaise :

Le PIG constitue l’un des moyens de prendre en compte les intérêts collectifs qui dépassent le strict cadre des limites territoriales des communes et de leurs groupements, à l’occasion de  l’élaboration ou de la révision des SCOT et des PLU, sur les fondements juridiques des articles L.121-2, L 121-9, R.121-1 a` R.121-4 ;

Il n'existe aucun projet d'intérêt général ( PIG ) au sens des dispositions de l'article R 121-3 du code de l'urbanisme sur le territoire du SCOT de Tarentaise » ! (page 40/41)

http://www.savoie.gouv.fr/content/download/8728/62524/file/PAC_juridique_final.pdf

 

Pour se convaincre de l’urgence de ce doublement, on trouve davantage de détails, sur les travaux réalisés au fil du temps (depuis 1989), et sur ce doublement du tunnel dans le document ci-dessous, notamment les pages 20/21/22, avec mention d’incidents graves en 98/99 :

Conseil Général des Ponts et Chaussées : Les Rapportset Chaussées les 

N° 004586-02 octobre 2006

Aménagements à réaliser sur la RN 90 entre Albertville et Bourg-Saint-Maurice

2ème volet : investissements à long terme postérieur à 2008

http://cgedd.documentation.developpement-durable.gouv.fr/documents/cgedd/004586-02.pdf

 

Cependant si ces éléments contemporains ne vous convainquent pas de l’urgence à traiter cette « chatière » de Ponserand, qui peut de « passe » se transformer en « nasse » (enclavant la Tarentaise avec ses conséquences économiques, sanitaires, etc …), je vous invite à vous reporter aux chroniques des ÉBOULEMENTS du 1er Mai 1977, dont voici un aperçu :

 

 

Le « TROU NOIR » DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE DE TARENTAISE !
Le « TROU NOIR » DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE DE TARENTAISE !

http://aigueblancheautrefois.overblog.com/les-eboulements-de-rocheplatte-partie-1http://aigueblancheautrefois.overblog.com/les-eboulements-de-rocheplatte-partie-1

 

 

 

 

Dès lors, comment interpréter ce « trou noir », cette absence dans le SCOT, en point PRIORITAIRE, DE PREMIÈRE URGENCE D’UNE SOLUTION PÉRENNE d’accès au delà d’Aigueblanche par tunnels ?

Une situation de fait, admise : un coût que l’actualité économique ne permettrait pas ?

L’acceptation de fait du choix porté vers le projet « consensuel Savoyard » d’envergure que représente « Le Lyon-Turin » ?

Par « consensuel », j’entends avalisé par les élus de tous bords politiques, hormis un nombre croissant d’acteurs de la société civile et, es-qualité, le groupe Europe Écologie Les Verts du Conseil Régional Rhône-Alpes.

Les 1300 requérants et intervenants volontaires qui ont formé un recours contre la Déclaration d’Utilité Publique prise le 23 août 2013 par le Premier Ministre de l’époque.

Mes lecteurs, qui voudront aller au delà des informations partielles, partiales et discontinues de la presse se reporteront aux INVESTIGATIONS, ANALYSES ET RECOURS contenues sur le site : http://lyonturin.eu

 

Ces 29 Milliard d’€uros, à l’échéance de 2045 ne seraient ils pas raisonnablement plus UTILES À LA SÉCURISATION de Ponserand, au financement de l’intégralité des aménagements prévus dans le SCOT, et au delà du tunnel de Brison St Innocent, à celui de La Thuile, à celui du Semnoz, à la sécurisation de la vallée de la Romanche, aux liaisons ferroviaires Annecy/Grenoble/Valence, etc…,etc…etc…? J’arrête là la liste non exhaustive de tous ces projets susceptibles d’embellir la vie de tous les jours, de regagner du BIEN COMMUN !

 

Et bien sur au maintien, au titre d’un aménagement raisonné du territoire, d’une couverture sanitaire de proximité des 3 Vallées, à Moutiers, après examen, enfin, des propositions du COLLECTIF POUR L’HÔPITAL DE MOUTIERS ?

 

Bernard Fraissard

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article